Ma fille, Emma, a obtenu son premier emploi récemment, dans un magasin de yogourt glacé en libre-service. Elle a aimé être formée à la préparation des machines à yogourt, à l’entretien des lieux et à l’encaissement des paiements des clients. Elle a également aimé interagir avec les clients pour les aider à faire leur choix de yogourts. Elle a vécu une expérience formidable dès son premier jour, apprenant à bien faire son travail. Le travail lui a également permis de gagner de l’argent, ce qui lui a permis d’acquérir du pouvoir alors qu’elle s’apprête à devenir adulte. 

Tout a changé le deuxième jour d’Emma. On lui a reproché un manque d’argent dans la caisse du jour précédent, même si plusieurs employés y ont eu accès. Elle était frustrée et découragée quand elle est rentrée à la maison et m’en a parlé. L’événement lui a semblé très injuste.

En tant que parents, nous n’aimons pas voir nos enfants souffrir. Nous pourrions les réconforter en leur disant à quel point de tels événements sont injustes. Nous pourrions devenir frustrés et découragés, comme nos enfants, à propos de l’organisation pour laquelle ils travaillent. Nous pourrions dire beaucoup de choses pour diminuer le stress et aider nos enfants à se sentir mieux. Toutes ces réactions ont une chose en commun : elles se concentrent sur la manière dont nous voulons que la réalité soit plutôt que sur la réalité telle qu’elle est. 

Il y a une autre façon de répondre. Au lieu de penser que de tels événements ne devraient pas se produire, nous pouvons accepter qu’ils sont normaux. Les événements injustes sont inévitables dans nos vies. En tant que parents, nous pouvons permettre à nos enfants de faire face à la souffrance. Nous pouvons aller au-delà de juger les événements comme justes ou injustes et nous concentrer sur l’occasion d’apprentissage. Nous pouvons guider nos enfants, non pas pour qu’ils se sentent mieux, mais pour les aider à comprendre la réalité. Nous le faisons pour que nos enfants soient assez puissants pour faire face à la réalité telle qu’elle est, au lieu de s’attarder à ce qu’ils veulent qu’elle soit. Se concentrer sur la réalité guide leur attention vers des actions qui peuvent mener à des résultats justes. 

J’ai dit à Emma qu’elle avait de la chance de vivre un tel événement si tôt dans sa carrière professionnelle. Maintenant, au début de sa vie professionnelle, elle peut choisir comment réagir à de tels événements injustes. Je lui ai dit qu’une fois l’événement survenu, la seule chose qu’il lui reste et sur laquelle elle peut encore avoir de l’influence, c’est son choix. Son choix maintenant influencera la façon dont elle percevra les événements stressants et la façon dont elle interagira avec eux dans l’avenir.

Je lui ai dit qu’elle pouvait choisir d’être en réaction, en se concentrant sur l’injustice de se faire blâmer pour le manque d’argent, ou qu’elle pouvait choisir de répondre en étant curieuse d’apprendre comment traiter avec les gens qui accusent les autres. Le premier cas porte son attention sur la façon dont elle pense que les autres devraient agir plutôt que sur la façon dont ils ont agi. Elle s’attardera à se demander pourquoi ils blâment les autres, ce qui la concentre sur ce qu’elle ne peut pas contrôler : les comportements des autres. Le seconde porte son attention sur la façon dont les autres ont agi. Elle s’attardera sur la façon dont elle doit agir en réponse à l’événement, ce qui la concentre sur ce qu’elle peut contrôler : elle-même.

Nous voulons nous sentir puissants lorsque nous interagissons avec les luttes que nous menons inévitablement dans la vie. Nous conservons notre pouvoir en faisant face à la réalité et en travaillant avec elle. C’est ce qu’Emma a fait. Elle s’est défendue en exprimant les faits avec fermeté, mais d’une manière aimable. Elle n’était pas la seule à avoir accès à la caisse enregistreuse, alors n’importe quel employé pouvait être responsable du manque de liquidités. Son patron a compris son argument et n’a pas été offensé parce qu’Emma s’est exprimée avec respect. Elle n’a pas accusé son patron de lui en vouloir injustement ; elle lui a simplement expliqué l’événement d’une manière claire, ferme et respectueuse. Elle a également suggéré une solution au problème : assigner une personne à la caisse et lui faire compter l’argent à la fin de son service.

Répondre ainsi à cet événement stressant a aidé Emma à rester calme et à diriger son attention d’une manière curieuse. Elle a appris qu’elle peut prendre des mesures pour influencer une situation stressante afin de la rendre plus juste. Avoir un emploi pour gagner de l’argent lui donne du pouvoir, mais c’est ce genre de pouvoir intérieur – être capable de diriger son attention – qui est le plus important pour son apprentissage. Ce genre de pouvoir peut être exercé n’importe où, n’importe quand, peu importe combien d’argent elle peut avoir. Un tel pouvoir l’aide à orienter ses choix au fur et à mesure qu’elle découvre et vit les nombreuses étapes de sa vie.

Leave a Reply

Close Menu