Ce que nous obtenons en escalade ou dans la vie dépend directement de ce que nous donnons. Nous devons d’abord donner avant d’obtenir. Pourtant, nous adoptons facilement l’habitude inconsciente de nous concentrer sur le fait d’obtenir avant de donner. Cette attitude provoque généralement de la frustration ou de la déception lorsque nos attentes ne sont pas satisfaites. La frustration et la déception concentrent notre attention sur le fait d’obtenir et diminuent notre efficacité. C’est pourquoi nous devons développer la conscience de notre tendance à devenir frustrés ou déçus et réorienter notre attention vers le fait de donner.

Par exemple, durant un stage que j’ai récemment animé, une étudiante est devenue frustrée parce qu’elle s’est battue et est tombée dans une voie. Elle avait choisi une voie en 5.11 (+/- 6c) et s’attendait à ce qu’elle puisse y arriver. Lorsqu’elle est tombée après s’être battue, elle est devenue frustrée.

Dans un autre stage, j’ai eu un étudiant qui avait très peur de tomber. Il a participé aux exercices de chute mais n’aimait pas la sensation de tomber et n’a pas fait beaucoup de progrès. Il s’attendait à ce que le stage élimine sa peur. Comme sa peur de tomber n’a pas été éliminée, il a été déçu.

Ces deux étudiants avaient créé des attentes basées sur le fait d’obtenir un résultat final. L’élève frustrée s’attendait à obtenir la réussite, en enchaînant sa voie. L’élève déçu s’attendait à obtenir un esprit sans peur. En se concentrant sur le résultat final et sur ce que l’on veut obtenir, on se concentre sur le fait de vouloir quelque chose en échange de rien. Nous voulons une ascension réussie ou un esprit sans peur (quelque chose) sans aucun effort (rien).

Ces étudiants ont besoin d’une prise de conscience. J’ai parlé avec l’élève frustrée et j’ai utilisé un graphique à barres pour l’aider à comprendre qu’elle se concentrait inconsciemment sur le fait d’obtenir. Je lui ai dit : “Le défi est de cette taille ; ta capacité est seulement de cette taille ; qu’est-ce qui manque entre ta capacité et le défi ? Elle a répondu en disant que la voie était trop difficile ; elle devait s’améliorer et apprendre à grimper du 5.11. Ce morceau manquant exigeait un effort de sa part et lorsqu’elle a vu le graphique à barres, cela lui a paru sensé.

J’ai également utilisé le graphique avec l’élève déçu. J’ai dit : “Avoir un esprit sans peur est de cette taille ; ta capacité à tomber sans peur est seulement de cette taille ; que manque-t-il entre ta capacité et avoir un esprit sans peur ? Il m’a compris dans une certaine mesure, mais il était quand même déçu. Il était trop identifié au fait d’obtenir le résultat final d’un esprit sans peur en suivant ce stage. Il avait besoin de déplacer son attention vers les processus et le fait de donner. Ce n’est qu’alors qu’il pourra être patient avec son processus d’apprentissage et concentrer son attention sur l’effort à fournir.

Être frustré ou déçu signifie que nous voulons quelque chose en échange de rien. La plupart des gens ne veulent pas quelque chose pour rien une fois qu’ils sont conscients. Ils comprennent que tout progrès exige des efforts, parfois beaucoup d’efforts, avant d’obtenir des résultats finaux.

Conseil pratique : Quelque chose pour quelque chose

Tout apprentissage demande des efforts. On ne peut pas obtenir quelque chose en ne donnant rien. Engagez-vous à donner quelque chose pour obtenir quelque chose. Gardez cet ordre. Suivez les étapes suivantes pour réussir cet alignement :

  1. Repérez lorsque vous êtes frustré ou déçu.
  2. Identifiez le résultat final que vous espériez obtenir et qui est à l’origine de la frustration ou de la déception.
  3. Réorientez votre attention sur l’effort à fournir. Demandez : “Que puis-je donner ; qu’ai-je besoin d’apprendre ?

Leave a Reply