Le titre du film classique de science-fiction des années 1980, Retour vers le futur, m’a fait réfléchir à la façon dont nous pouvons nous concentrer sur un objectif futur et rater la vie que nous vivons actuellement. Lorsque nous définissons des objectifs et que nous nous fixons sur ceux-ci, nous avons tendance à vouloir saisir une réalité future imaginée.

Nous pouvons aussi faire faire à notre attention un “retour vers le passé”. Nous nous remémorons les années de notre jeunesse où nous avions des corps vigoureux et où nous avons grimpé nos voies les plus dures. Au lieu de profiter de nos dernières années en tant que vétéran chevronné de l’escalade, nous publions sur Facebook des images de notre jeunesse, s’accrochant à des expériences perdues dans le temps.

Cette focalisation sur le futur, ou sur le passé, diminue la qualité de notre vie. Si nous sommes axés sur le futur, nous réagissons lorsque nous n’atteignons pas nos objectifs ou que nous ne progressons pas conformément à nos attentes. Nous sommes frustrés parce que nous ne pouvons pas combler assez rapidement l’écart entre notre réalité actuelle et la réalité future sur laquelle nous sommes fixés. Si nous sommes concentrés sur le passé, alors nous pouvons devenir déprimés parce que nous ne pouvons pas retourner à un chapitre nostalgique de notre vie. Dans tous les cas, cela a un effet négatif sur notre attention. Qu’il s’agisse de vouloir saisir le futur ou de s’accrocher au passé, notre attention n’est pas concentrée sur le présent.

Une approche plus efficace consiste à trouver des moyens de faire faire à notre attention un “retour vers le présent”. Nous établissons des objectifs pour nous donner une vision vers laquelle tendre, mais ensuite nous laissons tomber les objectifs et nous nous concentrons sur le présent. Le recentrage sur le présent améliore la qualité de notre vie. Nous ne réagissons pas négativement aux résultats parce que nous ne nous précipitons pas vers un futur, ni ne souhaitons que nous soyons encore dans un passé lointain. Là où nous voulons être, c’est ici et maintenant. Nous valorisons l’apprentissage afin de répondre aux résultats inattendus avec curiosité. Il n’y a pas de décalage entre notre réalité actuelle et celle où nous voulons être. Si notre attention est distraite par le futur ou le passé, il est facile de lui faire faire un “retour vers le présent” parce que nous ne vouloir pas saisir ou ne nous accrochons pas à une réalité différente.

Valoriser le présent et y vivre nous permet de découvrir les virages inattendus sur notre chemin dont nous ignorions l’existence lorsque nous avons commencé notre voyage. Je me suis fixé l’objectif au début de cette année d’enchaîner Born on the Fourth of July, une voie à The Obed dans le Tennessee. J’ai élaboré mon plan d’entraînement de poutre, de suspension maximale et de bloc pour développer la puissance dont j’aurais besoin pour y arriver. Mais, je me suis récemment blessé au genou en faisant du bloc. De tels événements peuvent être frustrants parce que la réalisation de l’objectif est retardée. La frustration détourne notre attention parce que nous nous concentrons sur le futur ou le passé. Si je focalise sur le futur, alors mon attention est distraite parce que je veux saisir une réalisation future vers laquelle je faisais des progrès constants. De même, si je focalise sur le passé, mon attention est distraite parce que je m’accroche à un passé sans blessure.

En étant plus intéressé par le présent que par le futur ou que par le passé, je peux prêter attention à la façon dont je suis orienté maintenant. Comme Born on the Fourth est une escalade sportive, le bloc n’est peut-être pas le meilleur entraînement pour moi. Peut-être que c’est trop stressant pour mon vieux corps et que je suis orienté vers un entraînement moins stressant ? Quelle qu’en soit la raison, j’utilise cette blessure comme un tournant inattendu dans mon parcours, comme un indicateur important qui m’aide à affiner mon programme d’entraînement, plutôt que comme une interruption de celui-ci. Je peux réévaluer ma stratégie, la modifier et réengager mon entraînement, et c’est ce que je fais. Je laisse mon genou guérir tout en continuant à faire mon entraînement sur la poutre et en suspension maximale. Ensuite, je vais faire de l’ARC (Aérobic, Restauration, Capillarité) en escalade sur corde pour renforcer l’endurance. Cet ajustement à ma stratégie d’entraînement me permettra de m’améliorer et d’apprécier le processus pendant que je travaille à l’atteinte de mon objectif.

Nous aurons toujours des virages inattendus lors de nos voyages. Ce qui compte, c’est la façon dont nous y répondons. En ne voulais pas saisir le futur ou en ne m’accrochant pas au passé, je peux être présent pour ma vie maintenant. Si je suis distrait, je peux faire faire à mon attention un “retour vers le présent”. Cela me permet de profiter de mon voyage, quels que soient les virages.

Leave a Reply

Close Menu